Journée Nationale de lutte contre le harcèlement scolaire

Harcèlement

Le harcèlement

Pour beaucoup il ne s’agit que de faits divers et pourtant.

En 2021, on estime que 19 enfants ont mis fin à leur jour, à cause du harcèlement et que ce phénomène toucherait environ 700 000 élèves en France, chaque année.

Quelques caractéristiques pour l’identifier 

  • Violence
    avec un rapport de force et de domination qui va s’installer entre 1 ou plusieurs élèves et une victime ou plusieurs victimes. Cette violence peut être physique, verbale ou psychologique.
  • Répétitivité
  • Agressions qui vont se répéter régulièrement dans le temps et pendant une période relativement longue
  • Isolement de la victime.

Lorsqu’un enfant est menacé, insulté, battu, bousculé ou qu’il reçoit des messages injurieux à répétition, alors il s’agit là de harcèlement.

Quels signes pour vous alerter 

Ces signes ne sont pas forcément spécifiques, mais il faut être attentif à tous changements de comportement, un isolement à la maison, l’enfant qui parle moins, il peut y avoir également des troubles somatiques, des douleurs, des plaintes, la peur d’aller à l’école, une fatigue, tout ce qui est inhabituel dans le comportement de l’enfant à la maison. Pour les plus grands, peut s’ajouter de l’absentéisme, des retards, des attitudes qui n’étaient pas là avant.

Les filles comme les garçons sont harcelés mais de manière différente.
Plus de violences physique entre garçon et de cyberharcèlement pour les filles.

Que faire ?

En premier lieu rester ouvert et observer. L’enfant n’a pas forcément envie que son problème soit découvert, il peut se sentir coupable, responsable et risque de se renfermer si vous lui demander trop directement s’il est victime de harcèlement.

Essayez plutôt de vous intéresser à l’ambiance à l’école, dans la classe, lui faire parler de ses camarades. Lui demander s’il a des soucis, sans nommer directement le harcèlement. Se sent-il malmené, est-il malheureux à l’école, avec ses camarades, a-t-il pu en parler à l’école ?

Le harcèlement est d’une grande violence et peu altérer la santé mentale et physique des enfants qui en sont victimes et dans les cas extrêmes  il peut malheureusement conduire au suicide.

Souvent les parents ignorent tout du harcèlement subit par leur enfant, les signes ne sont pas forcément visibles loin de là. Car pour protéger ses parents souvent l’enfant cache ce qu’il vit au quotidien.

S’ensuit un manque, voir un effondrement de la confiance en soi, de l’estime de soi et la victime va pratiquement être convaincue que les harceleurs ont raison, qu’elle est bien comme ils la décrivent. Elle n’a plus aucune valeur d’elle-même.

L’enfant se sent complètement perdu, ne sait plus quoi faire et ne veut plus qu’une seule chose, que cela s’arrête.

Agir avant qu’il ne soit trop tard

Le harcèlement, le cyberharcèlement, ça crée de la violence, de l’agressivité, de la souffrance, qui peut même rester tout au long de la vie.

Le phénomène prend de l’ampleur. Il est suffisamment grave pour que toute la société s’empare du sujet, parents, enfants, enseignants.

Il est donc très important d’agir en prévention.

Comment ? 

En éduquant.

Donner un smartphone, une tablette ou un ordinateur à un enfant n’est pas anodin. Il faut l’accompagner pour lui apprendre que ces moyens de communication ont une grande puissance, mal utilisés ils peuvent être extrêmement nuisibles, qu’on ne fait pas n’importe quoi avec ces outils.

Nous devons réagir pour limiter ces comportements en sensibilisant la communauté éducative, professeurs, personnels éducatifs. En libérant la parole des victimes et en incitant les témoins à dénoncer les auteurs des faits.

Sophrologie et hypnose des victimes de harcèlement

La sophrologie et l’hypnose

sont deux disciplines qui permettent d’accompagner les enfants et les adolescents souffrant de troubles liés aux violences subies.

Cela permet à l’enfant de rencontrer un professionnel, une tierce personne neutre, lui permettant dans un premier temps de se livrer, de se libérer de son fardeau.

Puis dans un second temps nous pourrons travailler sur ces émotions, ces ressentis, sur la confiance et l’estime de soi, mais également de libérer des problèmes plus ancrés tels que la phobie scolaire ou certains troubles du comportement.

L’enfant se sentant cru, entendu et compris reprend confiance en lui et trouve le courage de dire STOP.

Quelques liens

  • le 3020, numéro gratuit, mis en place par l’Education Nationale. Des professionnels vous accueillent pour vous conseiller sur la conduite à tenir, que vous soyez victime ou témoin de harcèlement scolaire.

https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

  • Balises 3-6-9-12 pour réguler la consommation d’écrans des écrans. Permet aux parents d’éduquer leurs enfants au bon usage de ces technologies. La conséquence des images violentes sur les enfants et les adolescents, n’est plus à démontrer. Ni celle qui est faite aux très jeunes enfants qui sont captés par la télévision dès le plus jeune âge. C’est ainsi que la consigne  « Pas d’écrans pour les moins de trois ans »,  est née.

https://www.3-6-9-12.org/

  • le 3018, numéro de contact de l’association e-enfance spécialisée dans le cyberharcèlement.

Association e-enfance

Le mois sans tabac

Logo mois sans tabac

En novembre, on arrête ensemble.

Le Ministère des Solidarités, le Ministère de la Santé et Santé publique France, en partenariat avec l’Assurance Maladie, reconduisent pour la 6ème année, le mois sans tabac.

C’est quoi le Mois sans tabac ?

C’est un évènement, qui encourage l’arrêt.
C’est un défit pour les fumeurs à arrêter la cigarette.
C’est une incitation à se libérer de cette addiction.
C’est retrouver la liberté.

Et si vous arrêtiez de toujours remettre à plus tard ?

Si vous attendez LE jour idéal, vous risquez d’attendre longtemps, il n’y en a pas !

Vous pensez que le tabac est votre « béquille », en réalité c’est un énorme boulet, dont vous pouvez libérer !

Et si vous sautiez le pas ?

Le mois sans tabac en novembre est le mois de lancement de la campagne nationale d’arrêt du tabac et si vous en profitiez pour vous aussi, arrêter de fumer ?

L’hypnose peut vous aider dans cette démarche.

 

je passe à l'action

Site du Gouvernement :  Mois sans tabac.

Journée Européenne de la dépression

JE Depression

Le but de cette journée

C’est d’informer le public des symptômes de cette maladie, car il s’agit bien d’une maladie et non d’un signe de paresse ou de manque de volonté !

Souvent difficile à diagnostiquer et encore plus de s’y reconnaitre. Il ne s’agit pas seulement d’un coup de pompe ou d’une tristesse passagère. C’est une vraie maladie, une maladie psychique, qui peut un jour ou l’autre toucher chacun d’entre nous.

Elle se caractérise par des troubles de l’humeur qui perdurent, comme une tristesse, une perte de plaisir.

Cette humeur dépressive et négative entraîne une vision très pessimiste de soi-même et de la vie en générale.

Les symptômes

Pour être caractérisée, elle doit durer depuis plus de deux semaines et avoir un retentissement important sur votre vie quotidienne, comme des troubles du sommeil, de l’appétit, du désir ; des troubles intellectuels, comme la concentration, la mémorisation ; une modification des relations sociales, des difficultés relationnelles, conduisant à un certain isolement…

S’agissant d’une maladie, celle-ci doit être soignée, prise en charge, afin d’éviter qu’elle ne devienne chronique.

La volonté seule ne permet pas de l’enrayer !

 

Il existe différentes façons d’accompagner les personnes souffrant de dépression, afin de les aider à améliorer leur état psychique. L’une d’entre elles, repose sur l’interaction entre le corps, l’esprit et l’environnement.

En effet, cette maladie provoque plusieurs phénomènes psychiques et biologiques, entrainant un ralentissement des pensées et des mouvements physiques, une perte de l’intérêt général. La personne atteinte de dépression se sent diminuée, très fatiguée, moins adaptée. Elle a beau faire tous les efforts possibles, elle s’épuise. C’est comme si sa volonté était totalement paralysée.

En accompagnement d’un suivi médical. La SOPHROLOGIE ou l’HYPNOSE vous permettent de retrouver de l’entrain, l’envie d’aller de l’avant, de faire des projets.

Méthodes

A l’aide exercices simples, comme l’ancrage, le relâchement musculaire par la tension préalable, la respiration consciente permettant d’accéder à un espace intérieur sécurisé et calme, les visualisations, la personne trouve en elle toutes les ressources pour se projeter dans un futur positif. Ce retour au corps, aux ressentis, aux sensations, aux perceptions, permet de se reconnecter à son corps, de ressentir la vie, puis de ramener des souvenirs positifs qui participent à retrouver la confiance en soi, la confiance en l’avenir.

Consulter aussi : Association France Dépression

 

Ne restez pas seul face à la dépression, parlez-en !

je prends rendez-vous !

Journée Mondiale de la santé mentale

Ruban vert de la journée mondiale de la santé mentale10 OCTOBRE 2021
JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE MENTALE

L’OMS (L’Organisation Mondiale de la Santé) estime que les troubles mentaux ou neurologiques affecteront une personne sur quatre dans le monde à un moment ou l’autre de leur vie.

En France ce sont 12 millions de personnes qui souffrent d’une maladie mentale soit une personne sur cinq. Les enfants ne sont pas épargnés. Le Réseau Européen des Défenseurs des enfants s’est penché sur la question. Selon sa Présidente, « on est au bord de la catastrophe »

Il est urgent d’agir !

La sophrologie permet de découvrir ses ressources internes et d’exploiter son propre potentiel.

Qu’entend-on par santé mentale ?

Tête stylisée, santé mentale

La santé mentale est un champ très vaste. Cela peut aller de problèmes courants, comme les troubles anxieux, la dépression légère, jusqu’aux formes graves, chroniques, pouvant aller jusqu’au suicide.
Les troubles de la santé mentale peuvent toucher tout le monde, indifféremment de l’âge et des origines culturelles, économiques ou sociales.

Nous sommes toutes et tous concernés !

L’OMS établie la définition de la santé comme étant « un état de complet bien-être physique, mental et social et qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Plus précisément, la santé mentale est l’aptitude du psychisme à fonctionner de façon harmonieuse, agréable, efficace et à faire face avec souplesse et adaptation, aux situations difficiles qui se présentent immanquablement dans nos vies, en étant capable de retrouver son équilibre.

La santé mentale englobe la promotion du bien-être, car celui-ci permet la prévention de certains troubles mentaux. C’est une ressource qui nous donne la capacité de profiter de la vie et de relever des défis.

Pour nos amis Canadiens, une démarche axée sur le rétablissement se concentre sur les valeurs, les espoirs, l’optimisme et les rêves de chaque personne. Envisager l’avenir de façon positive favorise la santé mentale et le bien-être, et revêt une importance particulière pour les personnes aux prises avec un problème de santé mentale.

Les apports de la sophrologie.

Cailloux dans l'eau, zenLa sophrologie, répond parfaitement à ces critères. C’est une approche holistique c’est-à-dire qu’elle prend en compte la personne dans sa globalité. Elle favorise l’autonomie de la personne qui va s’approprier la technique.
Elle permet de découvrir ses propres ressources internes et d’exploiter ses forces. Les personnes sont encouragées à se concentrer sur leurs capacités, sur leurs atouts, à trouver ou retrouver des sentiments positifs. Elle permet de faire émerger les aptitudes propres à chacun, de porter un autre regard, de mettre en valeur les forces et les compétences personnelles ce qui contribue à renforcer la confiance en soi, l’estime de soi et la résilience nécessaire aux difficultés de la vie.

Ressources

Chaque personne a le potentiel nécessaire en elle, pour se reprendre en main, agir et transformer sa vie.

En pratiquant la sophrologie, vous acceptez de prendre l’entière responsabilité de votre propre santé et votre propre bien-être.

Prenez soin de vous !

Vous pouvez également lire : Campagnes mondiales de santé publique de l’OM

Hypersensibilité

Hypersensible Une personne hypersensible à une capacité de ressenti exacerbée. A tel point que tous ce qui peut paraître banal ou anodin pour son entourage, provoque en elle, un impact profond. Cette personne est comme une éponge et capte les émotions des autres. Leur tristesse, leur angoisse, leur détresse… Ce qui influe sur son propre moral. L’hypersensible à ses 5 sens extrêmement développés. Du coup il capte plus facilement :
  • des sons qui lui occasionne des montées d’émotions intenses, qui parfois peuvent l’empêcher de dormir, il suit avec aisance, des conversations venant d’une table voisine,
  • des odeurs qu’il est parfois le seul à discerner,
  • des goûts ou dégoût pour certains aliments allant jusqu’à l’aversion ou le blocage alimentaire,
  • des matières qu’il touche ou qu’il porte et qui le font réagir, par une sensibilité corporelle,
  • une vue perçante qui voit plus de détails que d’autres, qui voit plus loin, qui est plus sensible et qui peut être dérangée par une lueur, une bougie, une petite led, lorsque d’autres n’en sont pas incommodés.

Atout ou désavantage ?

Ce qui à première vue peut paraître comme un désavantage, comme une caractéristique encombrante tant les émotions sont présentes, peut se transformer en une grande source de qualité, de créativité.

Les bénéfices de la sophrologie

Grâce à la sophrologie, la personne hypersensible va se mettre en contact avec ses ressentis, les apprivoiser, mieux gérer ces émotions, prendre du recul, relativiser les évènements et s’apaiser.

C’est à vous

je passe à l'action
 

Mesures COVID-19

Hygiène

Afin de respecter les protocoles en vigueurs, voici les mesures d’hygiènes mises en place :

Je m’engage à ne pas serrer de mains et à porter un masque,

Je mets à disposition du gel hydroalcoolique pour un lavage de mains dès votre arrivée,

Nous respecterons les distanciations sociales,

Le fauteuil est protégé par une housse, changée entre chaque client, puis lavée et désinfectée,

Je me lave les mains entre chaque rendez-vous en plus du lavage au gel hydroalcoolique.

Une désinfection du cabinet est faite, entre chaque client, avec un produit désinfectant répondant à la norme EN 14476,

J’aère la pièce entre chaque rendez-vous pour renouveler l’air.

La lutte contre la COVID19 est l’affaire de tous.

Les coronavirus sont une famille de virus qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume à des pathologies plus sévères.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée Covid-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS.

Quelques mesures simples permettent de limiter la transmission. 

Comme :
– Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique.
– Porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée et partout où cela est obligatoire.
– Éviter de se toucher le visage.
– Tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir.
– Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres
– Aérer les pièces 10 minutes, trois fois par jour.
– Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter.
– Limiter au maximum ses contacts sociaux.
– Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades.

⚠️Si vous vous sentez fébrile ou malade, décalez votre rendez-vous tout simplement par sms, mail ou appel. J’en ferai de même si tel est le cas.

Préfecture de l’Essonne :  Point sur la situation en Essonne